La Mairie de Paris donne le coup d'envoi à son label "Fabriqué à Paris"

C’est une première à Paris. Lancé par la Mairie de Paris, le label "Fabriqué à Paris" présentait officiellement hier soir dans les salons de l’Hôtel de Ville les lauréats de la première édition. Destiné "à valoriser l’excellence et le savoir-faire des créateurs parisiens à Paris et dans le monde, après une période de crise liée aux attaques, expliquait Anne Hidalgo, la Maire de Paris, ce label correspond à une demande des parisiens de consommer local et de qualité et devrait participer au retour des touristes à Paris".



Pour sa première édition, le label "Fabriqué à Paris" a ainsi récompensé 234 produits d’artisans, d’entrepreneurs et de créateurs, sélectionnés par un jury présidé par Olivia Polski, adjointe à la Maire de Paris et composé d’élus parisiens et d’experts (Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Chambre de Commerce…).

Parmi les lauréats des 5 catégories présentées (artisanat d’art et création, artisanat alimentaire, activités de production et prix "innovation", coup de cœurs des parisien(ne)s), plusieurs créateurs de mode se sont ainsi distingués, à l’image de la Maison Coudert installée à Belleville  et récompensée dans la catégorie Artisanat d’art et création pour son modèle de manteau à coutures tournantes.

"Ce label et ce prix sont une récompense pour mon atelier, explique Stéphanie Coudert, et pour la technique de double-face (un tissage haute-couture) que j’essaie de mettre en lumière, de transmettre en France aussi. Comme la Chine qui veut développer ses marques chinoises, il faut faire valoir le savoir-faire et l’excellence chez nous. Ce label qui n’est pas attribué à tout le monde peut sensibiliser aussi nos clientes à la qualité et à l’excellence de nos ateliers", estime-t-elle.


Maison Coudert

Installée dans ses ateliers du 20ème arrondissement, la créatrice qui défila un temps au calendrier de la Haute-Couture, travaille aujourd’hui le sur-mesure avec des clientes du monde entier, américaines, japonaises et françaises en majorité via des mini-défilés et trunk shows privés. La créatrice a également lancé récemment une autre marque, Service Couture, déclinant quelques-unes de ses meilleures pièces couture en demi-mesure.

Autre lauréat dans la catégorie Artisanat d’art et création, le bottier Philippe Atienza et sa marque Aspectus 53 primé pour ses modèles changeant de couleur. Pour le créateur qui a lancé sa marque l’année dernière et pratique le sur-mesure exclusivement, "le label devrait amener une nouvelle visibilité, capitale lorsqu’on se lance, et capitale aux yeux de ma clientèle étrangère, américaine et japonaise en majorité", espère-t-il.

Arrivée 3ème dans la catégorie "Activités de production", la griffe de lingerie Paloma Casile et son modèle de parure "Jane" vient saluer le savoir-faire de la créatrice primée au Festival de Dinard en 2012, à la tête de son atelier-boutique rue du Jour et déjà distribuée dans une trentaine de points de vente dans le monde, dont le Printemps. "Un label et un prix qui devrait rassurer nos clientes et attirer un nouveau public" selon la créatrice.

Reçus à l’Hôtel de Ville, les artisans sélectionnés et lauréats ont tous reçu un diplôme ainsi qu’un kit de communication pour mettre en avant le label dans leurs boutiques et ateliers, les artisans arrivant en tête de leur catégorie (à l’image de Maison Coudert) repartant également avec un prix de 2000 euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com